Faut-il signer un nouveau contrat avec un fournisseur d’énergie lorsqu’on déménage ?

Loin d’être reposants, un déménagement et l’emménagement dans un nouveau logement imposent diverses contraintes. Le changement d’adresse, la nouvelle domiciliation bancaire, le contrat de bail, le fournisseur d’énergie… En font partie. Pour ce dernier, des options se présentent afin de vous faciliter la tâche.

 

Faire le point bien à l’avance

 

Si vous envisagez de déménager, il sera préférable que vous vous prépariez bien à l’avance afin d’alléger vos charges. Le contrat avec votre fournisseur d’énergie, entre autres, peut être réglé au moins un mois avant votre déménagement. Vous pouvez le faire à l’aide d’un comparateur energie. Le faire à l’avance vous permettra de vous consacrer entièrement au déballage de vos cartons en étant assuré que vous aurez le gaz, le chauffage, l’eau, l’électricité dès votre arrivée dans votre nouveau logement.

 

Selon la ville ou la région de votre nouveau domicile, vous disposez de 3 options :

 

  • Transférer directement ou faire suivre votre contrat habituel avec votre propre fournisseur actuel vers votre nouveau logement
  • Renégocier les termes de votre contrat habituel en fonction des nouveaux paramètres qui se présentent dans votre nouveau domicile et/ou région
  • Souscrire un nouveau contrat auprès d’un fournisseur d’énergie de votre nouvelle localité

 

 

Transférer et renégocier votre contrat

 

Dans le cas où vous déménagez dans la même région, s’il n’est pas trop loin de votre ancienne adresse, il serait préférable de conserver votre propre fournisseur d’énergie habituel. Vous pouvez alors opter pour un simple transfert du contrat, comme pour faire suivre votre courrier. Il vous suffira alors de lui communiquer votre nouvelle adresse.

 

Cependant, vous devriez vous assurer que votre contrat habituel, et surtout en matière tarifaire, corresponde toujours à votre nouveau logement. Pour cela, vous pouvez recourir à un comparateur energie pour consulter, entre autres, les coûts en termes de consommation estimée, surtout si votre nouveau logement est plus grand ou plus petit que l’ancien. Il en est de même si votre nouvelle habitation ne dispose pas de raccordement au gaz naturel, si elle est équipée ou non de dispositif d’isolation thermique…

 

Dans ce sens, il importe pour vous de renégocier les termes de votre contrat en tenant compte de toutes les nouvelles contraintes et avantages. Assurez-vous enfin que votre fournisseur habituel apporte bien les services que vous escomptiez à votre nouvelle adresse.

 

Souscrire un nouveau contrat

 

Dans le cas où vous changez de région, il est probable que votre fournisseur d’énergie actuel ne desserve pas votre nouvelle adresse. Vous devriez alors approcher un fournisseur auprès de votre nouvelle localité et souscrire un nouveau contrat d’énergie.

 

Cette option a ses avantages. Vous pourriez bénéficier de tarifs et conditions promotionnels en fonction des offres et options que vous choisissez. Vous bénéficierez de services de proximité et des prestations apportées par votre nouveau fournisseur d’énergie en cas de défaillance de vos installations. Enfin, vous serez certain que votre nouveau contrat a bien été adapté à votre nouvel environnement.

 

 

 

Avertir à temps votre fournisseur

 

Vous préparez à l’avance vous évitera de vous préoccuper de vos branchements à votre arrivée dans votre nouveau logement. Ces préparatifs imposent également d’avertir à temps votre fournisseur d’énergie de votre déménagement. Il serait à même de vous conseiller sur la formule qui convient le mieux à votre nouvel environnement. Il peut aussi vous orienter vers le nouveau fournisseur d’énergie qui saura répondre à vos besoins et attentes.

 

Par la même occasion, l’avertir à temps permettra à votre fournisseur de planifier une éventuelle fermeture de vos compteurs afin de vous éviter des charges tarifaires superflues et inutiles. De même, avertir à temps votre nouveau fournisseur lui permettra de voir les conditions tarifaires répondant à vos nouvelles installations. Et ce, en fonction des existants tels que les raccordements divers aux installations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *