Pourquoi s’inscrire à une formation Aipr opérateur et la réussir ?

 

Le métier d’opérateur va vous permettre d’être confronté à des situations qui se révèlent  dangereuses. En creusant ou en maniant une pelle par exemple, vous pouvez rencontrer des canalisations ou des réseaux enterrés non identifiés. Comment donc  réagir de façon à éviter toute conséquence fâcheuse et tout en préservant l’intégrité et la sécurité de votre chantier, des autres personnes exposées à ces risques et de vous-même ? La législation entrée en vigueur le 1er janvier 2018 renforce le dispositif anti-endommagement. Pour ce faire, elle a instauré l’AIPR ou Autorisation d’Intervention à Proximité des Réseaux qui est chargée de mettre en place de nouvelles dispositions pour la sécurisation des chantiers. Comment donc l’obtenir facilement ?

9 questions pour mieux réussir votre Aipr opérateur

Comment disposer de QCM gratuits ?

L’examen permettant d’obtenir cette attestation AIPR Opérateur est un QCM. Il comporte 60 questions et se déroule pendant 1 heure au maximum. Pour valider l’examen en question, il faut obtenir au moins 36 réponses justes. Chaque item comporte 4 possibilités de réponses. Vous devez cocher celle qui est correcte. De façon à vous entraîner efficacement, votre centre de formation Aipr concepteur peut mettre à votre disposition des QCM gratuits afin de vous préparer pour l’épreuve. D’autres questionnaires en ligne vous apportent également une solution pratique. Toutefois suivre la formation AIPR Opérateur est le meilleur moyen d’obtenir cet examen.

L’obligation d’être titulaire d’une AIPR Opérateur

Depuis 2019, tous les opérateurs sur chantier doivent obligatoirement être titulaires de cette autorisation. Elle leur permet de connaître toutes les mesures à mettre en œuvre au moment de travailler à proximité de réseaux enterrés ou encore de canalisations. Elle vous permet d’être  performant dans le cadre de travaux urgents et d’intervenir selon les consignes préconisées dans la réforme anti-endommagement.

La coordination dans Les métiers du BTP

Dans le cadre de votre métier d’opérateur, vous serez en contact avec d’autres corps du BTP. Un chantier est un lieu qui réunit de nombreux métiers avec des compétences distinctes. Pour vous intégrer au mieux dans cet environnement de travail, vous devez respecter les autres, leurs caractères et surtout les consignes de sécurité qui vont vous permettre d’exercer votre activité dans les meilleures conditions. N’hésitez donc pas à rappeler ces consignes à vos collaborateurs. Elles sont les garanties de votre sécurité quand vous travaillez à proximité de réseaux. Outre le marquage au sol, le recours au guichet unique ainsi que les déclarations de travaux, vous maîtrisez toutes les pratiques indispensables.

La DICT ou Déclaration de Travaux avec Intention de Commencer les Travaux

C’est une condition obligatoire et à laquelle nul ne peut y échapper. Avant le début des travaux, le maitre d’ouvrage doit adresser une DICT aux exploitants de réseaux dans le périmètre des travaux à engager. Il doit donc consulter le guichet unique qui sert à répertorier l’ensemble des réseaux enterrés du territoire. Ce service est accessible en ligne sur le site : téléservice reseaux-et-canalisations.gouv.fr. Cela lui permet de connaître les exploitants de réseaux existants dans le périmètre de la zone de travaux.

Vérifier l’attestation de compétence

Le maître d’œuvre en charge de l’exécution des travaux doit vérifier que chaque opérateur dispose bien de l’attestation de compétence obligatoire prévue dans le cadre de la réforme. Sinon, il peut encourir des sanctions pour manquement à la réglementation qui encadre la réforme anti-endommagement. Cette attestation de compétence a une durée de validité de 5 ans.

L’autorisation d’intervention AIPR

Quand vous êtes en possession de ce titre, vous pouvez intervenir sur un chantier en qualité d’opérateur et de procéder aux travaux de terrassement et tout ce qui recouvre vos compétences. Vous avez également l’autorisation d’effectuer des travaux urgents car vous connaissez toutes les contraintes spécifiques pour ce type de travaux.

Comment trouver un centre d’examen ?

Votre centre de formation peut aussi être un centre d’examen. Dans le cas contraire, il est possible de consulter la liste des centres agréés à proximité de votre lieu d’activité ou de résidence.

Comment définir la notion de la proximité des réseaux

En suivant la formation d’une journée pour AIPR Opérateur, vous serez capable de :

  • Distinguer les principaux types de réseaux souterrains et aériens ;
  • Connaître les risques en rapport avec ces réseaux en fonction de leurs caractéristiques.
  • Déployer tous les moyens de protections au niveau collectif et individuel et maîtriser les différents types de marquages ;
  • Repérer les situations potentiellement dangereuses et mettre en œuvre les modalités pratiques d’alerte de la hiérarchie ;

Les différentes modalités pour la passation du QCM

Il suffit de vous inscrire à une session dans un centre d’examen reconnu par le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire ou MTES. L’examen dure 1 heure maximum et l’autorisation AIPR opérateur vous est remise rapidement.

Pour mieux comprendre l’intérêt de la formation Aipr opérateur et la réussir, suivez le lien https://aipr-formations.com/qcm-aipr-operateur/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *